Le boulevard de l'actu finance !

PEA : que devez-vous savoir ?

Le monde du commerce et de l'investissement se développe de jour en jour. Pour cela, des programmes et des plans voient le jour dans le but de faire la différence sur le marché de l'offre et d'aider les particuliers qui souhaitent investir à le faire. C'est pour cette raison que le plan PEA a été mis en place pour cette cause. Lisez cet article pour en savoir plus sur le PEA et ses paramètres.

Comment fonctionne le PEA

Le PEA est un placement permettant au particulier de disposer d'une bourse avec une exonération fiscale sur les plus-values générées par son investissement. Pour plus d'infos consultez le lien https://meilleur-pea.eu/. Il s'agit en fait d'un investissement sur le marché européen d'un montant maximum de 132 000 euros. Le versement du capital dépend des capacités de l'utilisateur. Le Plan d'Épargne en Action : PEA, consiste en un compte titres constitué d'actions obtenues grâce aux versements effectués sur le compte espèces. De plus, pour la gestion du compte, le titulaire peut soit faire appel à un professionnel, soit suivre l'évolution des chiffres de manière régulière.  Notons toutefois qu'il faut attendre cinq ans ou plus pour que les gains générés soient exonérés d'impôt. 

La fiscalité du PEA

Elle dépend de la durée de détention du compte PEA, qui est au minimum de 5 ans. En effet, tout retrait effectué avant les 5 ans requis entraîne une clôture du PEA et une éventuelle vente du fonds qui y est investi. Lors de la clôture d'un PEA, l'intégralité du bénéfice réalisé, c'est-à-dire les versements effectués, soustraits de la valeur atteinte, est soumise à l'impôt et à une taxe forfaitaire de 30% au titre de la contribution sociale. Toutefois, un retrait avant les 5 ans, dans une situation particulière comme un licenciement ou le décès du titulaire, n'entraîne pas la clôture du PEA. Par ailleurs, après 5 ans, les plus-values sont uniquement soumises aux prélèvements sociaux, sans fiscalité. Cette échéance fiscale permet désormais d'effectuer des retraits partiels, dont seules les plus-values de retrait sont soumises aux prélèvements sociaux, ou de clôturer totalement le PEA en effectuant un retrait total.